Accueil Auteurs feminins Blanc comme la nuit d’Ann Cleeves

Blanc comme la nuit d’Ann Cleeves

2
0
22

blanccommelanuitgp1.jpg
Le lieu 

Le roman se déroule à Bidista, hameau des Shetlands, un archipel écossais, proche du cercle polaire et célèbre pour la laine de ses moutons. 

Cet environnement insulaire, au climat rude et au faible peuplement est particulièrement mis en relief dans ce polar intimiste où l’ambiance psychologique joue un grand rôle.

 

Les gens 

Le policier, un Shetlandais de lointaine ascendance espagnole, Jimmy Perez, lent, amoureux, soucieux mais perspicace mène l’enquête qui est en grande partie sous la responsabilité de son collègue d’Inverness, un type du Yorkshire ayant fui sa famille, un sanguin, affairé, carburant au café, Roy Taylor.

Cette association de policiers est assez originale bien que les séries américaines nous aient habitués aux duos. Ceux-là sont plus indépendants l’un de l’autre puisque n’officiant ensemble que, ponctuellement, lors d’enquêtes criminelles et c’est alors cet anglais d’Inverness qui vient diriger les opérations. Leur rivalité reste sourde, temporisée par un effort constant de respecter le travail de chacun qui parvient à maintenir une certaine complicité qui reste néanmoins fragile.

L’ambiance

Les lieux semblent modeler ses habitants, éleveurs et pêcheurs partiellement reconvertis dont les épouses occupent des postes d’enseignants et d’administrateurs et des artistes qui ont choisi d’y vivre.

L’accent est mis tout à la fois sur la solitude de chacun mais aussi sur la promiscuité qu’entraîne la désertification de l’espace.

L’histoire

Un homme, un « étranger » (un anglais) est retrouvé pendu dans un hangar à bateaux. Inverness qui est la ville la plus proche dont dépend Bidista, est averti, l’enquête commence au ralenti. On fait le tour des habitants qui n’ont guère le goût du bavardage et des confidences, des artistes qui semblent quelque peu planer. On réfléchit et l’on refait un tour avec un cadavre supplémentaire.

La fin est assez bien ficelée quoiqu’un peu trébuchante au final, mais là mon opinion est subjective.

Le roman est agréable à lire, les personnages proches malgré leurs différences. En résumé un livre distrayant et bien écrit mais que l’on oublie assez vite.

L’auteur

Ann Cleeves est un auteur britannique spécialisée dans le polar. Elle a écrit une vingtaine de romans et a le goût de suivre ses héros de livre en livre, d’enquête à enquête.

Blanc comme la nuit est le deuxième roman ayant pour protagonistes principaux, Jimmy Perez et Roy Taylor.

Ann Cleeves décrit remarquablement l’atmosphère de ces paysages marins du nord de la Grande Bretagne. Son compagnon, ornithologue et elle-même ont longtemps vécu sur ces rivages.
La photo d’Ann Cleeves,ci-dessous, est tirée du site d’Ann Cleeves. Je remercie MILGAETS MEDIAS des Shetlands d’accepter cet emprunt.
malcom2.jpg

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Ambix
Charger d'autres écrits dans Auteurs feminins

2 Commentaires

  1. Apatow

    6 février 2017 à 4:29

    Salut à toi, j’ai trouvé votre lien sur mon site, alors je viens voir… Et je vais donc rendre la même réaction ici. Les références précisées dans ce bel article n’ont malheureusement pas l’air d’être vraiment au point : maxjeu.com, en plus d’être relativement obscur (pour ne pas dire parfaitement inconnu) et pas franchement bien codé, ne présente strictement aucun des cours proposés dans sa liste. Quant au second, c’est le lien vers le livre de l’auteur du même site… Ledit livre n’a visiblement reçu aucun avis sur Amazon et n’a pas l’air en vente ailleurs, ce qui tend à dire qu’en fait de Bible, il s’agit au demeurant d’un triste bouquin qui ne se vend pas. Du grand Cortex 2.0. L’article en soi est très complet mais les références revendiquées ne me font ni chaud ni froid. https://www.youtube.com/watch?v=0WCZNONLKfQ

    https://www.youtube.com/watch?v=R6t8J5X_hk8

  2. Ambix

    8 février 2017 à 15:19

    ok, merci de ces infos, je vais vérifier mes liens

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La Crise, 1er tome : Liquidations à la grecque de Petros Markaris

Cosmopolite, il l’est de naissance, puisqu’il est né à Istambul (Turquie) en 1…