Accueil Europe La Crise, 1er tome : Liquidations à la grecque de Petros Markaris

La Crise, 1er tome : Liquidations à la grecque de Petros Markaris

0
0
34

Cosmopolite, il l’est de naissance, puisqu’il est né à Istambul (Turquie) en 1937, de père arménien et de mère grecque, tandis qu’il fit ses études secondaires en lycée autrichien (Wikipedia pour davantage d’infos sur sa biographie).

petros-markaris-443758-250-400

Merci à Booknode : http://booknode.com/

Il semble cependant que ce soit la Grèce qui l’ait retenu et les polars qu’il a commencé à écrire tardivement, à 57 ans, dit-on, se déroulent à Athènes.

Le roman que je viens de lire, Liquidations à la grecque, est le premier volet d’une Trilogie de la crise, les deux autres volets, étant titrés : Le justicier d’Athènes, Pain, éducation, liberté .

L’auteur est considéré comme un spécialiste de Goethe et de Brecht.

L’influence de Bertold Brecht, est certaine, dans ce premier roman qui est tout à la fois un polar dont le suspense est assez bien mené, mais aussi une dénonciation.

Une citation du dramaturge tirée de l’Opéra de quat’sous » ouvre le roman et en donne le ton :

« Qui est le plus grand criminel : celui qui vole une banque ou celui qui en fonde une ? »

Markaris cependant, a une écriture bien personnelle, où rien n’est en noir et blanc, et où il décrit avec simplicité et humour, une réalité complexe et ambigüe qui n’épargne personne.

Les banques, la politique européenne, restent cependant les grands coupables de l’injustice faite au peuple.

Le thème

Une série de personnalités proches des banques sont assassinées, et plus exactement décapitées. Terrorisme ? actes de vengeance perpétrés par l’une des victimes de l’Europe financière ? le commissaire Charitos penche pour la seconde hypothèse.

Le temps qu’il fait 

Nous sommes à Athènes, c’est l’été, et il fait terriblement chaud, chaleur rendue encore plus insupportable par l’encombrement des rues

L’environnement

Indépendamment des lieux où le mène l’enquête, nous retrouvons le commissaire en trois situations principales :

- en famille, avec sa femme Adriani, une sacrée commère lucide et bavarde, leur fille unique Katérina qui est sur le point de devenir avocat, leur gendre, Phanis, médecin hospitalier. Les premières pages s’ouvrent d’ailleurs sur leur mariage.

- dans les lieux officiels : bureau du commissariat : où il retrouve son chef, son collègue,

- dans les rues d’Athènes, sans cesse encombrée par les grévistes et les manifestations diverses, et où il est difficile de circuler

L’ambiance

C’est bien évidemment une ambiance de banqueroute et de crise puisque les Grecs sont en train de perdre leurs acquis sociaux et matériels, ce qui provoque grèves et manifestations sus-mentionnées, révélatrices de l’inquiétude populaire et du mécontentement général.

Le truc qui fait mouche

La comparaison entre le dopage des sportifs et le dopage  bancaire.

Quelques extraits

Curiosités grecques :

« Parce qu’une fois sur deux, on revend un terrain pour s’acheter la bagnole. »

« Quand tu vas choisir jusqu’à ton domestique, en Angleterre, ne t’attends pas à être aimé des gens du coin. »

« Je ne suis pas retraité, je suis flic, et moi aussi ils me piquent mon quatorzième mois et les primes . »

Je vous laisse découvrir le meilleur …

Quelques documents vidéos

Une interview de Markaris présentant son roman, et une lecture rapide faite à l’occasion d’un concours.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Ambix
  • Cinq femmes et demie de Francisco Gonzalez Ledesma

    La quatrième de couverture du roman nous indique que L’oeuvre de Francisco Gonzales …
Charger d'autres écrits dans Europe

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Recherchée de Karin Alvtegen

Le site de Karin Alvtegen l’image provient d’un site traitant de la littératur…